dimanche 1 décembre 2013

Interview audio de Dido avec Spire FM

On savait que Dido avait enregistré une interview avec Pat Sissons pour la station Spire FM, lors d'une des journées marathon pour la promo de son best of, et il se trouve que l'entretien a été rapidement diffusé en Grande-Bretagne (enregistré le 6 novembre, il est passé sur les ondes le 9).

Vous pouvez l'écouter ci-dessous, ou en vous rendant sur cette page.



Pour lire la retranscription en français de l'interview, cliquez sur "Lire la suite...".

Commenter cet article sur le forum ?


Pat Sissons : Avec quatre Brit Awards à son actif, deux des albums les plus vendus dans l'histoire du Royaume-Uni, 30 millions d'albums vendus dans le monde, c'est un très grand plaisir d'accueillir Dido ! Salut !
Dido : Salut ! Comment ça va ?
Pat : Ce sont de belles reconnaissances que vous avez accumulées au cours des années, Dido !
Dido : C'est très agréable !
Pat : Votre best of sort plus tard, ce mois-ci. Comment ressentez-vous, sur le plan artistique, le fait de se dire : "Ce n'est pas mal, comme accomplissements de carrière !" Est-ce que ça fait une différence, 11 ou 12 ans après la sortie de votre premier tube, de penser que vous pouvez désormais réunir tous ces grands morceaux sur un seul disque ?
Dido : C'est avant tout un journal intime très sympa des 15 dernières années, pour moi. Un journal très émouvant, compressé en un seul CD.
Pat : Il faut rappeler que 'Thank You', un de vos premiers titres, est sorti avant. Parce qu'il a été samplé (et il n'aurait pas pu l'être s'il n'était pas sorti au préalable), par Eminem. Mais 'Stan', avec Eminem, a probablement été pour beaucoup de gens leur premier contact avec vous, n'est-ce pas ?
Dido : Oui, absolument. J'étais très fière d'y participer.
Pat : J'ai regardé à nouveau le clip sur Internet, parce que je ne l'avais en fait plus vu depuis qu'il était partout sur toutes les chaînes musicales, comme MTV et partout ailleurs, en 2001. J'avais oublié à quel point le clip est traumatisant ! [Rires] Vous y avez joué un rôle, celui de la petite-amie de Stan. Et si vous vous souvenez de la chanson, ce qui est la cas de tout le monde, vous connaissez sa fin plutôt violente.
Dido : Oui, elle finit enfermée dans le coffre. [Rires] Je pleurais réellement, en fait, dans le coffre, parce que je m'étais cognée la tête. Je suis très maladroite, et quand on est attaché, on devient encore plus maladroit.
Pat : C'est ce qu'on appelle la méthode Actors Studio !
Dido : [Rires] Oui ! La méthode Actors Studio involontaire, dans le cas présent !
Pat : Est-ce que ça vous a mené à penser que ça pouvait être une autre corde à votre arc ? Parce que le clip était tellement important...
Dido : Non ! [Rires]
Pat : Vraiment ?
Dido : Vous avez vraiment vu le clip ? [Rires] "Stanley !" [Elle imite le clip]
Pat : Vous m'avez convaincu, dans le rôle de la petite-amie terrorisée.
Dido : Je vais vous dire, c'est parce que l'acteur était absolument génial. Devon Sawa. Il était extraordinaire. Il m'a vraiment fait peur ! Le passage où il arrive et me secoue... J'étais en fait très effrayée !
Pat : J'ai dû me cacher les yeux.
Dido : Il était vraiment dans la méthode Actors Studio, et il semblait un peu fou, et j'étais vraiment un peu effrayée, donc je ne jouais pas, en ce qui me concerne, c'est ce que je ressentais.
Pat : C'est tellement important, de nos jours, d'avoir un clip génial. Comme avec 'Thank You', où vous buvez une tasse de thé tranquillement, et où votre maison est démolie autour de vous. [Dido rit] Je me disais que ça devait être marrant à faire, c'est un autre aspect de l'industrie.
Dido : Oui. J'adore faire des clips. Faire 'White Flag', avec David Boreanaz, était génial, vraiment très agréable. Je me suis vraiment beaucoup amusée à faire des clips. Comme le clip de 'Don't Leave Home', où des serpents rampaient sur moi. C'a été très varié. Je m'amuse toujours lorsque je fais un clip.
Pat : Entre la sortie de Safe Trip Home et celle de Girl Who Got Away, votre dernier album, sorti plus tôt cette année, dont est extrait le single 'No Freedom', il y a eu une grande pause de 5 années. Etait-ce volontaire, ou était-ce votre vie de famille qui s'est interposée ?
Dido : Non, ce n'était pas volontaire. J'ai écrit l'album et j'ai ensuite découvert que j'étais enceinte, et je ne voulais pas sortir un album et en même temps avoir un enfant.
Pat : [Rires] On ne peut produire qu'une seule chose à la fois !
Dido : Absolument. Donc j'ai attendu. J'ai pensé : "J'attendrai jusqu'à ce que je me sente prête." Et je l'ai fait.
Pat : Est comment est votre enfant ? Stanley, c'est ça ?
Dido : Oh, il est adorable, adorable, adorable, adorable, adorable.
Pat : Quel âge a-t-il ?
Dido : Il a un peu plus de 2 ans. Il parle maintenant, il est tellement drôle. Il sort de ces choses parfois. On est mort de rire tous les jours.
Pat : Je me souviens avoir lu que, lors de l'enregistrement de l'album, il était dans votre ventre, et dansait au son de ce que vous faisiez.
Dido : Absolument. Il est catégorique à propos de ce qu'il aime.
Pat : C'est votre critique le plus intransigeant, maintenant ?
Dido : Il y a deux soirs... Je lui chante [des chansons] pour qu'il s'endorme tous les soirs, depuis sa naissance.
Pat : "En voici une du nouvel album, Stanley."
Dido : C'est ça ! Je lui dis : "Qu'est-ce que tu veux que je chante ?", et il me le dit. Et l'autre soir, je commence à chanter [rires], et il me dit : "Eteins ça."
[Rires]
Dido : Et j'étais là : "Oh. D'accord."
Pat : Il vous dit déjà où vont ses préférences.
Dido : Complètement ! [Rires] J'ai adoré. "Eteins ça", comme si j'étais une radio !
Pat : Le best of sort le 25 novembre. Il y a une version standard, avec toutes ces super chansons que nous avons aimées ces 10 ou 11 dernières années. Et 'NYC' est aussi dans le best of, c'est une chanson que les gens n'ont pas entendue auparavant.
Dido : Non, c'est une nouvelle chanson, écrite avec Greg Kurstin, mon frère et la femme de mon frère, qui a écrit les paroles principales du refrain, et qui ont inspiré la chanson.
Pat : C'est une affaire de famille, il ne va pas falloir longtemps avant que Stanley aussi écrive des paroles pour vous.
Dido : Oui, asbolument. Ca serait intéressant. [Rires]
Pat : "Turn It Off" ("Eteins ça"), le nouveau single.
Dido : "Turn It Off", le nouveau single de Dido.

Traduction de Dido France. Reproduction interdite.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire