lundi 16 décembre 2013

Traduction de l'interview de Dido avec The Sydney Morning Herald


Retrouvez la traduction de l'entretien de Dido avec The Syndey Morning Herald, publié le 15 décembre. Elle y parle de son stress avant de chanter, et de sa faim, ensuite. Elle parle également de Stanley, du best of, ou encore des conseils prodigués par son frère, et de son talent de pâtissière, sans oublier des artistes qui l'inspirent.

Dido raconte comment elle se détend

Dido Florian Cloud de Bounevialle O'Malley Armstrong, ou plus simplement, l'auteur-interprète londonienne Dido, a cumulé 30 millions d'albums vendus, s'est fait kidnappée dans le coffre d'une voiture par Eminem dans le clip de 'Stan', et a produit plusieurs tubes, dont 'Here With Me', en 1999, et 'White Flag', en 2003. Aujourd'hui, à l'âge tendre de 41 ans, elle sort son premier best of : un double album contenant de nombreux titres qu'elle préfère, ainsi que des collaborations avec Kendrick Lamar et Faithless.

Que faites-vous généralement 10 minutes avant un concert ?
Le trac me fait me précipiter aux toilettes, c'est malheureusement ce qui arrive juste avant un concert. Je m'échauffe, tout simplement, et j'aime être seule juste avant un concert, pour me concentrer, mais je n'ai pas de rituel particulier.

Et juste après un concert ?
Habituellement, j'ai très faim. Je n'aime pas manger juste avant de chanter, donc je n'ai en général pas mangé depuis très tôt dans la journée, donc après, je meurs littéralement de faim. Je trouve que, lorsque j'ai l'estomac plein, ma voix n'est pas aussi belle.

Lire la suite de la traduction ?

Commenter cet article sur le forum ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire