vendredi 26 février 2016

Chad Sabo, auteur de 'Never Ending', parle de Dido


Chad Sabo, l'auteur original du titre 'Never Ending' présent sur le dernier album de Rihanna, s'est récemment entretenu avec Complex. Une entrevue dans laquelle il est notamment revenu sur la création de la chanson, et où explique pourquoi le nom de Dido y est officiellement attaché.

Une des chansons que vous avez écrites est devenue 'Never Ending' sur l'album Anti de Rihanna ?

'Never Ending' était une chanson inachevée. Je jouais avec un groupe, Basic Vacation, auquel je n'appartenais pas mais avec qui je jouais temporairement, et nous étions en Californie. Un jour, j'étais avec eux dans le van, et j'ai écrit ça en improvisant. J'y pensais encore en rentrant chez moi et je l'ai gardée dans un coin de ma tête. Je n'y pensais pas beaucoup, mais le morceau avait quelque chose d'accrocheur, alors quand je suis rentré chez moi, j'ai essayé d'y travailler en l'enregistrant. J'ai planché sur les paroles et j'ai travaillé sur le chorus, et je l'ai ensuite posté en ligne. Mon pote Stan [Greene] a écouté la musique que j'avais postée sur Facebook. Ce n'est pas un titre qui a tout de suite attiré l'attention. Il a essentiellement été écrit en novembre 2013, et puis, en avril 2014, Roc Nation l'a entendu et Rihanna s'y est beaucoup intéressée et voulait en faire quelque chose.

Qu'est-ce qui s'est passé ensuite ?

Je leur ai envoyé beaucoup de stems de la chanson. J'étais basé au New Jersey. Tout se passait à Los Angeles, et je n'ai pas vraiment eu l'occasion de m'y rendre pendant l'enregistrement de la chanson, mais ils l'ont choisie, ont travailé dessus et en ont fait une chanson de Rihanna.

Votre version est-elle toujours en ligne ?

Elle était en ligne, à un moment, avant que tout ça n'arrive. Mais, évidemmennt, elle ne l'est plus depuis longtemps.

Dido est également listée dans les crédits.

Quelques notes ressemblaient à l'arrangement de 'Thank You'. Mais il ne s'agit pas d'un véritable sample ou de quelque chose du genre. Ils ont décidé de classer ça comme une interpolation, pour qu'on n'ait pas de problèmes [légaux] à l'avenir. Je suppose que j'avais inconsciemment [la chanson de Dido] à l'esprit, mais ça n'était absolument pas intentionnel.

Source : Complex.com

Merci à alain.msr pour le lien !